Série des champions de U SPORTS 2017 : Athlète du mois de mars : La folie du mois de mars de Maillet se termine sur un deuxième titre d’affilée du championnat national pour UNB

Série des champions de U SPORTS 2017 :  Athlète du mois de mars : La folie du mois de mars de Maillet se termine sur un deuxième titre d’affilée du championnat national pour UNB

Par Ryan Stelter, correspondant de U SPORTS pour le hockey masculin

 

Le 19 mars, au Aitken University Centre à Fredericton, les Varsity Reds de l’UNB célébraient leur deuxième titre national d’affilée après une victoire de 5-3 sur les Huskies de la Saskatchewan. Au milieu du chaos sur la glace se trouvait le joueur de 24 ans, Philippe Maillet. Avec sa deuxième médaille de la Coupe universitaire de U SPORTS prenait fin sa carrière universitaire. 

Si la folie du mois de mars s’était emparée du sud de la frontière, Maillet et les Reds n’étaient pas en reste et vivaient également une folle aventure. 

En plus d’avoir remporté pour la deuxième fois le championnat de la Coupe universitaire de U SPORTS, Maillet a été nommé joueur par excellence du tournoi et a été sélectionné dans l’équipe d’étoiles de la Coupe universitaire. Il a également obtenu le trophée du sénateur Joseph A. Sullivan décerné au joueur de l’année de U SPORTS en plus de sa sélection dans la première équipe d’étoiles de U SPORTS. Si on ajoute à tout cela le titre d’athlète masculin du mois de U SPORTS décerné à Maillet pour le mois de mars, on peut dire que ce fut un très bon mois pour lui. 

« Beaucoup de choses se sont passées au mois de mars », déclare Maillet, qui joue maintenant pour le Reign d’Ontario (Californie), la première équipe de développement des Kings de Los Angeles, après avoir signé une entente d’essai amateur avec l’équipe. « C’est évidemment flatteur; je suis fier d’avoir gagné tous ces prix. Toutefois, c’est un sport d’équipe et je ferai toujours passer mon équipe avant moi. J’étais tous simplement heureux de donner à mon équipe une chance de gagner chaque match. » 

La saison dernière a été la meilleure de Maillet dans l’uniforme des Varsity Reds, le vétéran de quatrième année ayant inscrit 55 points en 30 matchs, soit le total le plus élevé de U SPORTS. Après sa performance exceptionnelle en saison régulière, il a marqué 16 points en neuf matchs dans les séries, y compris un tour du chapeau lors du premier match de l’UNB contre Queen’s. Il a inscrit 12 des 16 points au mois de mars, et 10 d’entre eux durant le tournoi de la Coupe universitaire. Maillet attribue sa meilleure année en carrière au travail qu’il a effectué durant la saison morte. 

« J’étais en bonne forme au début de la saison, et j’ai maintenu cette forme tout au long de l’année », explique Maillet, qui a également marqué à ces débuts avec le Reign le 31 mars. « J’ai essayé de me concentrer sur mon éthique de travail, car je savais que je pourrais compter sur mes habiletés, alors j’ai travaillé très fort dans les entraînements et les matchs. » 

L’entraîneur-chef de l’UNB, Gardiner MacDougall ne tarissait pas d’éloges sur son attaquant vedette, qui a été un marqueur constant pour l’UNB au cours des quatre dernières années. 

« Je sais qu’il voulait jouer beaucoup plus dans les moments clés. Je pense que le fait qu’il ait été dans sa meilleure forme en carrière est un bon indicateur de sa performance cette année », ajoute-t-il. « Il a travaillé pendant la saison morte et profité des fruits de son travail durant toute la saison. » 

Au centre de la glace du Aitken Centre se trouvait également Cam Braes. L’attaquant de cinquième année venait tout juste de conclure sa carrière de U SPORTS de la meilleure manière possible : en menant son équipe vers le titre national en marquant quatre buts à son dernier match. 

« Mon dernier match dans le chandail de l’UNB était surréel », commente-t-il. « C’est un match dont je me souviendrai encore pendant longtemps, je n’aurais pas pu rêver mieux. » 

C’était le troisième titre national de Braes, et sa quatrième participation à une finale nationale. Avec les Varsity Reds, il a subi une amère défaite de 6-3 aux mains des Golden Bears de l’Alberta par la marque de 6-3 à la finale de 2015. Toutefois, Braes n’avait pas réservé toute sa force en attaque pour le match final, ayant pris le cinquième rang au niveau national au chapitre des points marqués avec 42 points (15 buts, 27 mentions d’aide). Le hockeyeur de 26 ans joue aujourd’hui pour le Heat de Stockton de la Ligue américaine de hockey, la principale équipe affiliée aux Flames de Calgary. 

Les Varsity Reds ont connu une saison régulière remarquable et ont terminé au premier rang de Sport universitaire atlantique avec une fiche de 25-2-3. Ils avaient une moyenne de buts marqués de 4,93 buts par match et une moyenne de buts accordés de 1,90 but par rencontre, grâce notamment à la solide prestation des gardiens de but, Étienne Marcoux et Alex Dubeau. 

Avec la présence de Jordan Murray, deux fois défenseur de l’année de U SPORTS, à l’arrière, l’UNB semblait redoutable à l’approche des séries de SUA. Cependant, les Varsity Reds ont laissé échapper deux matchs contre les X-Men de StFX, forçant les hôtes du tournoi à amorcer la Coupe universitaire de U SPORTS en tant que cinquième tête de série. 

« Nous ne sommes pas passés par la grande porte, et cela nous a contrariés », explique Braes. « Je pense que nous avions un groupe de vétérans, alors nous avons appris de nos erreurs et nous avons su tirer profit de notre patinoire au championnat national. »

Maillet dit que les Varsity Reds ont été un peu désarçonnés lorsqu’ils se sont inclinés devant StFX. L’entraîneur MacDougall souligne également que ses joueurs étaient très fiers, et ils voulaient gagner le titre de SUA, ils ont considéré cette défaite comme une forme d’adversité qu’il fallait vaincre. 

« Parfois, il faut reculer un peu afin de mieux avancer », dit-il. « Au lieu de perdre confiance, ils ont travaillé plus fort à l’entraînement et se sont focalisés sur la manière d’obtenir du succès. Je pense que le cran est la clé de tout succès dans la vie et dans le sport. » 

MacDougall a vu son lot d’équipes de championnat à ce jour, mais plus récemment, les Varsity Reds ont remporté trois des cinq derniers titres de U SPORTS. La possibilité de remporter le titre national au niveau universitaire étant très faible, la performance de l’UNB crée une sorte de dynastie des temps modernes. 

« (Gagner le titre national), c’est chaque année l’objectif ultime lorsqu’on joue pour l’UNB », indique Maillet. 

« Fredericton est une ville d’une taille appréciable, et l’UNB y occupe une place très importante », ajoute Braes. « Pendant les cinq années que j’ai passées ici, les partisans ont été formidables. Ils ont été incroyables à la finale; c’était électrique. C’était quelque chose de spécial après la finale de voir comment les gens de la communauté étaient heureux pour nous. » 

En y repensant, MacDougall est heureux que les Varsity Reds aient été en mesure de redonner à leurs loyaux partisans et à l’université en gagnant le championnat national à domicile. 

« Ce furent vraiment des moments spéciaux pour nos partisans, pour l’université, pour la ville et pour la province », se rappelle MacDougall, dont l’équipe, qui sera de nouveau l’hôte de la Coupe universitaire la saison prochaine, vise à devenir la troisième université à gagner trois titres du championnat national d’affilée. « C’est vraiment spécial de faire partie des meilleurs au pays. »

45 Vogell Road Suite 701 | Richmond Hill, Ontario, Canada | L4B 3P6 | TEL: 905-508-3000 | FAX: 905-508-4221

CONTACTEZ-NOUS | Protection des renseignements personnels