Athlète masculin du mois U SPORTS: Matt Forbes

Athlète masculin du mois U SPORTS: Matt Forbes

Par Dylan Konecny, correspondant de U SPORTS, basketball masculin

Les joueurs des équipes adverses se demandent peut-être dans quel sport ils se préparent à concourir lorsqu’ils affrontent les Huskies de la Saskatchewan pour la première fois. À 6 pi 6 po et 235 lb, Matt Forbes ressemble davantage à un membre des chevaliers de la Garde de la nuit, prêt à combattre les Marcheurs blancs ou encore à un guerrier d’Asgard avec sa barbe foncée.

Cet ailier qui en est à sa cinquième année d’études en éducation admet lui-même qu’il est un adepte de la barbe, même si la croissance de sa barbe découle davantage d’un horaire chargé, jonglant basketball et un programme d’études complet.

« J’aime ma barbe », explique Forbes en riant. « Je ne peux vraiment dire si je l’aime ou si je déteste me raser. Je ne suis pas le genre de gars qui prend soin de sa barbe, je la laisse pousser et de temps en temps, je passe la tondeuse. Pas d’huile à barbe ou de coupe d’entretien pour moi », ajoute-t-il.

Avant que sa barbe ne se transforme en montagne, Forbes a suivi les traces de son frère aîné Jonathan qui jouait au basketball.

« C’est grâce à mon frère que j’ai fait mes débuts en basketball, car je l’y ai suivi », raconte Forbes. « Il y avait deux clubs à Regina qui se battaient pour lui, et la monnaie d’échange était que je sois pris dans l’une des équipes pour les plus jeunes, c’est donc comme ça que j’ai fait mes débuts. »

Comme Matt, Jonathon était, dès son jeune âge, un talentueux joueur de basketball et le cadet des Forbes a vu sa nature compétitive et sa passion pour le sport croître pendant toute son enfance aux côtés de son aîné. Ils ont en effet participé ensemble à autant de sports que possible.

Beaucoup de temps a passé depuis qu’il jouait dehors avec son frère. Forbes et ses Huskies ont activé la compétition dans la conférence Canada Ouest, menant l’Université de la Saskatchewan à une fiche de 12-6 et à une neuvième place au classement national. Les victoires et les défaites ne sont pas uniquement ce qui compte, et Forbes n’oublie pas ses objectifs pour la saison.

Il veut gagner afin d’assurer à son équipe l’avantage du terrain durant l’après-saison lorsqu’ils tenteront de mettre la main sur le titre national.

« En vieillissant, on s’habitue beaucoup plus à la pression, on est quand même nerveux, mais dès que le ballon rebondit, on commence à jouer et c’est tout ce qui compte », explique Forbes, qui a été nommé athlète masculin du mois de janvier de U SPORTS, sur sa manière de faire face à la pression.

Le mois dernier, le natif de Regina Beach en Saskatchewan, a réussi deux double-double d’affilée, alors que les Huskies ont triomphé de Mount Royal à la fin janvier. Il a inscrit un record de 26 points et 12 rebonds – y compris cinq rebonds offensifs – dans une victoire par 82-62 avant de réaliser une performance qui l’a vu récolter 20 points, 12 rebonds dans une victoire serrée par 90-87 le lendemain. Tout au long du mois, il a réussi une moyenne de 19,9 points et 8,4 rebonds, alors que la fiche des Huskies passait à 6-2.

 « Matt se donne à fond », a déclaré l’entraîneur Barry Ralyk au Calgary Herald, après les matchs contre les Golden Bears de l’Alberta le weekend dernier. « Il joue probablement aussi bien qu’il l’a toujours fait. Depuis la Noël, il fait bouger les choses. J’espère qu’il continuera comme ça. »

Forbes a une passion, celle d’aider les gens, et c’est probablement la principale raison qui a motivé son choix de poursuivre des études en éducation. En dehors des études, il est très sociable et aime relaxer en compagnie de ses coéquipiers.

« J’aime beaucoup jouer aux cartes », raconte Forbes. « Le Cribbage est mon jeu préféré. Je pense que j’ai appris à au moins six ou huit gars à y jouer, car personne ne savait (comment jouer). Chaque fois que j’apprends à quelqu’un à jouer, cette personne finit par me battre parce que je les aide toujours. Je pense que je me bats moi-même. »

La chimie développée par l’équipe tout au long de cette saison est née de la tradition et des liens tissés pendant les barbecues organisés par les familles après les matchs et même lors de l’entraînement annuel de l’équipe à l’extérieur. Aux environs de la Noël, les Huskies abandonnent l’hiver canadien pour les plages de sable de Palm Springs, un endroit où peu de gens ont entendu parler de leur province.

« Ces voyages sont formidables; nous n’avons pas de devoirs, pas de cours », raconte-t-il. « Nous nous entraînons très fort et nous passons du temps en équipe, au soleil, et c’est fantastique de s’éloigner un peu du moins 40 (degrés). »

« C’est amusant de dire aux habitants de là-bas d’où l’on vient parce qu’ils n’ont aucune idée de l’endroit où se trouve la Saskatchewan. »

45 Vogell Road Suite 701 | Richmond Hill, Ontario, Canada | L4B 3P6 | TEL: 905-508-3000 | FAX: 905-508-4221

CONTACTEZ-NOUS | Protection des renseignements personnels