Université Ryerson | Toronto, ON | 17 - 19 mars

Championnat de volleyball féminin U SPORTS présenté par Jason Rinaldi

Volleyball féminin de SIC: Cockrell du Manitoba élue joueuse de l’année

Volleyball féminin de SIC: Cockrell du Manitoba élue joueuse de l’année

TORONTO (SIC) – Rachel Cockrell, une attaquante de quatrième saison de l'Université du Manitoba, a été nommée joueuse de l'année de SIC en volleyball féminin, mercredi soir.

Originaire de Winnipeg, Cockrell est devenue la sixième gagnante du prix Mary Lyons en provenance du programme des Bisons, et la première depuis Kathy Preston en 2001-2002.

Les autres récipiendaires honorées lors du gala des étoiles de SIC qui se déroulait à l'Hôtel Marriott Bloor Yorkville à Toronto sont l'attaquante Kate Pexman de Calgary, qui a mérité le prix Mark Tennant remis à la recrue de l'année de SIC; Donata Huebert de Brandon, choisie meilleure libéro au pays pour une troisième fois; la passeure Paige Paulsen de UNB, qui a reçu le prix Thérèse Quigley en reconnaissance de ses performances sportives et académiques et de son engagement communautaire; puis Kristine Drakich de Toronto, première entraîneure des Varsity Blues à se voir remettre le prix Marilyn Pomfret.

Le championnat de SIC 2015, présenté par Canuck Stuff, débute jeudi à l'Université de Toronto et connaîtra son apogée dimanche à 17h avec la présentation de la finale canadienne. Les 11 rencontres du tournoi seront diffusées en direct sur le web à www.CIS-SIC.tv.

PRIX MARY LYONS (joueuse de l'année): Rachel Cockrell, Manitoba

Âgée de 22 ans, Cockrell se joint à Preston, Michelle Sawatzky (1990-1991, 1991-1992), Loriann Sawatzky (1994-1995) et Louise Wlock (1997-1998) en tant que joueuses des Bisons ayant remporté le prix Mary Lyons.

En saison régulière, Cockrell a pris le premier rang au pays pour les attaques marquantes par set (5,06), le total d'attaques marquantes (471), le total de points (535,5) et les points par manche (5,8). Capitaine de l'équipe pour une troisième campagne de suite, elle était de l'alignement partant pour chacun des 24 matchs du calendrier régulier et a dominé les Bisons au chapitre des frappes payantes lors de 23 de ces parties. L'athlète de 5 pieds 10 pouces a également démontré de belles aptitudes en défensive, récoltant au moins 10 récupérations à huit reprises.

Avant cette saison, elle avait été choisie joueuse par excellence du championnat de SIC l'hiver dernier après avoir mené les Bisons au titre national, avait été retenue sur la deuxième équipe d'étoiles au pays en 2012-2013 et avait été sélectionnée sur l'équipe des recrues en 2010-2011.

« Les gens qui ont vu Rachel jouer cette année ont réalisé qu'ils voyaient une athlète très spéciale au sommet de son art, a dit Ken Bentley, qui dirige les Bisons depuis 29 ans. Ce fut un plaisir de la diriger tout au long de son séjour à l'U de M. »

Les autres finalistes étaient l'attaquante Rachel Windhorst de Saint Mary's, la passeure Katia Forcier de Montréal et l'attaquante Charlotte Sider de Toronto.

PRIX MARK TENNANT (recrue de l'année): Kate Pexman, Calgary

Pexman est la troisième joueuse de Calgary nommée recrue de l'année au Canada, après Amanda Moppett (2000) et Janelle Findlay (2003).

Elle a eu un impact immédiat à ses débuts sur le circuit, ses 297 attaques marquantes en saison régulière lui valant le quatrième rang au pays. L'étudiante en génie a dominé l'équipe pour le total de frappes payantes et la moyenne d'attaques marquantes par manche, en plus de se classer deuxième chez les Dinos avec 230 récupérations en défensive. Elle a récolté au moins 10 attaques payantes lors de 19 des 23 matchs des siennes lors du calendrier régulier, incluant un sommet de 22 dans une partie contre Mount Royal au cours de laquelle elle avait également récupéré 17 ballons.

« Kate a été sensationnelle pendant toute la saison. Pour une recrue, elle m'a vraiment impressionnée par son calme et sa force mentale. Elle est une joueuse très spéciale, » a dit l'entraîneur des Dinos, Natalie Gurnsey.

L'attaquante Victoria Eadle de UNB et les centres Alex Béraud de Laval et Kelsey Veltman de Western étaient également dans la course.

LIBÉRO DE L'ANNÉE: Donata Huebert, Brandon

Huebert, qui avait déjà mérité l'honneur en 2014 et 2011, est la première joueuse à être nommée meilleure libéro au pays à trois reprises.

Originaire de Minden, en Allemagne, l'athlète de 5 pieds 9 pouces a pris le deuxième rang au Canada en saison régulière pour le nombre de récupérations (360) et la moyenne de récupérations par set (3,83). Sa réputation est telle que l'adversaire sert la plupart du temps de l'autre côté du court.

En plus du titre de libéro par excellence, l'étudiante en éducation a également été retenue au sein de la deuxième équipe d'étoiles de SIC cette saison, elle qui avait mérité une place sur la première unité l'an dernier.

« Avoir Donata sur le court est l'équivalent de compter sur un entraîneur de plus, a dit le pilote Lee Carter. Son impact sur le jeu est extraordinaire. Elle est également une meneuse et une étudiante hors-pair. »

Les autres candidates étaient Marisa Mota de Dalhousie, Joanie Whittom de Sherbrooke et Denise Wooding de Toronto.

PRIX MARILYN POMFRET (entraîneur de l'année): Kristine Drakich, Toronto

Drakich, qui dirige les Varsity Blues depuis 26 ans, reçoit le prix Marilyn Pomfret pour la toute première fois après avoir été honorée à huit reprises au niveau de la conférence de l'Ontario.

Cette saison, les Blues ont conservé le meilleur dossier en Ontario lors du calendrier régulier, soit 18-1, n'échappant que sept manches en 19 parties, dont cinq lors du dernier week-end alors qu'elles avaient déjà le premier rang en poche. Toronto, qui a atteint le sommet du Top 10 de SIC pour la première fois de son histoire au début février, a dominé au pays dans quatre des plus importantes catégories statistiques, soit le pourcentage d'efficacité à l'attaque ainsi que la moyenne d'attaques marquantes, de points et d'assistances par manche.

« Je suis vraiment contente de voir Kristine finalement honorée à l'échelle canadienne, a dit Beth Ali, directrice du sport d'excellence à l'U de T. Elle a vraiment à cœur le développement de nos étudiantes athlètes, tant sur le court qu'à l'extérieur du terrain. »

Rick Scott de Dalhousie, Olivier Trudel de Montréal et Natalie Guernsey de Calgary étaient également en lice.

PRIX THÉRÈSE QUIGLEY (volleyball, études & service communautaire): Paige Paulsen, UNB

Première représentante de UNB à recevoir le prix Thérèse Quigley, Paulsen avait été retranchée de l'équipe de volleyball de son école primaire mais n'a jamais abandonné et, sans avoir été recrutée, a réussi plusieurs années plus tard à se tailler une place au sein de l'alignement des Varsity Reds, non seulement comme passeure numéro un mais également comme capitaine de l'équipe.

C'est par contre son implication communautaire qui en fait une étudiante athlète d'exception. Sur le campus, elle est présidente du conseil des athlètes, a coordonné la campagne Movember de UNB l'automne dernier et a également pris part à l'organisation de la levée de fonds pour la recherche sur le cancer du sein.

Paulsen est également membre du chapitre de UNB de « Right to Play », est présidente de «UNB Global Water Brigades » et participe au projet « Read for the Reds ». Elle redonne également à son sport comme entraîneure et en prenant part à de nombreux camps.

« Paige est une inspiration pour toute la communauté de UNB, a dit son entraîneure-chef Jillian Goulet. En tant que capitaine, elle apporte une énergie contagieuse à tous les jours. Elle est une récipiendaire parfaite pour le prix Thérèse Quigley. »

Les autres finalistes étaient Virginie Hébert de McGill, Jennifer Black de York et Jordynn Guy de Calgary.

ÉQUIPES D'ÉTOILES CANADIENNES

Les équipes d'étoiles canadiennes ont également été dévoilées mercredi.

Outre Cockrell, la première formation de rêve est composée des joueuses par excellence de conférence Katia Forcier de Montréal, Charlotte Sider de Toronto et Rachel Windhorst de Saint Mary's, ainsi que de l'attaquante Meg Casault de l'Alberta, la centre Alicia Perrin de Trinity Western et l'attaquante Myriam English d'Ottawa

Sider (deuxième équipe 2014), Casault (deuxième 2014), Perrin (deuxième 2013 & 2012) et English (première 2014) avaient toutes déjà été honorées par le passé.

En plus de Huebert, la deuxième équipe pour la saison en cours est formée des centres Katy Klomps de UBC Okanagan, Alyssa Fields-Bouchard de Laval, Roxane Hasseni de Sherbrooke et Dione Lang de l'Alberta, puis des attaquantes Iuliia Pakhomenko de Thompson Rivers et Marie-Alex Bélanger de Montréal.

Hasseni était honorée pour une quatrième année de suite, incluant des sélections sur la première unité en 2013 et 2014.

En plus de Pexman, l'équipe des recrues de SIC pour 2014-2015 est composée des attaquantes Victoria Eadle de UNB et Mieke Dumont de Dalhousie, des centres Kelsey Veltman de Western, Alex Béraud de Laval et Myriam Robitaille de McGill, puis de la passeure Elly Prince de Saint Mary's.

HONNEURS & ÉTOILES DU VOLLEYBALL FÉMININ DE SIC 2014-2015

Prix Mary Lyons (joueuse de l'année): Rachel Cockrell, Manitoba
Prix Mark Tennant (recrue de l'année): Kate Pexman, Calgary
Libéro de l'année: Donata Huebert, Brandon
Prix Marilyn Pomfret (entraîneur de l'année): Kristine Drakich, Toronto
Prix Thérèse Quigley (volleyball, études & service communautaire): Paige Paulsen, UNB

Première équipe

Pos. - Athlète - Université - Année - Ville d'origine - Faculté

A - Rachel Cockrell - Manitoba - 4 - Winnipeg, Man. - Arts
P - Katia Forcier - Montréal - 2 - St-Jean-sur-Richelieu, Qué. - Audiologie
A - Meg Casault - Alberta - 3 - Edmonton, Alb. - Éducation physique
C - Alicia Perrin - TWU - 5 - Creston, C.-B. - Arts
A - Charlotte Sider - Toronto - 5 - Ottawa, Ont. - Kinésiologie
A - Rachel Windhorst - Saint Mary's - 2 - Surrey, C.-B. - Arts
A - Myriam English - Ottawa - 5 - Orleans, Ont. - Éducation

Deuxième équipe

C - Katy Klomps - UBC-O - 4 - Surrey, C.-B. - Sciences infirmières
C - Alyssa Fields-Bouchard - Laval - 2 - Chibougamau, Qué. - Traduction
A - Iuliia Pakhomenko - TRU - 3 - Donetsk, Ukraine - Maîtrise
C - Roxane Hasseni - Sherbrooke - 4 - Paris, France - Maîtrise
L - Donata Huebert - Brandon - 3 - Minden, Allemagne - Éducation
A - Marie-Alex Bélanger - Montréal - 2 - Joliette, Qué. - Administration
C - Dione Lang - Alberta - 5 - Killam, Alb. - Éducation physique

Équipe des recrues

A - Kate Pexman - Calgary - 1 - Calgary, Alb. - Génie
A - Victoria Eadle - UNB - 1 - Gallagher Ridge, N.-B. - Études sportives
C - Kelsey Veltman - Western - 1 - Brampton, Ont. - King's College
C - Alex Béraud - Laval - 1 - Trois-Rivières, Qué. - Sciences infirmières
P - Elly Prince - Saint Mary's - 1 - Calgary, Alb. - Arts
C - Myriam Robitaille - McGill - 1 - Terrebonne, Qué. - Science (biologie)
A - Mieke Dumont - Dalhousie - 1 - Kamloops, C.-B. - Kinésiologie

À propos de Sport interuniversitaire canadien

Sport interuniversitaire canadien est l'organisme national de régie du sport universitaire au Canada. Chaque année, plus de 11 500 étudiantes et étudiants athlètes et 700 entraîneurs en provenance de 56 universités et quatre associations régionales sont en compétition pour l'obtention de 21 championnats canadiens dans 12 sports différents. SIC offre également de nombreuses opportunités au niveau international à travers les Universiades d'hiver et d'été, ainsi que nombre de championnats mondiaux universitaires. Pour de plus amples informations, visitez www.cis-sic.ca ou suivez-nous sur:

Twitter: http://www.twitter.com/CIS_SIC
Facebook: http://www.facebook.com/cissports
YouTube: http://www.youtube.com/universitysport
Instagram: http://www.instagram.com/CIS_SIC

- SIC -

45 Vogell Road Suite 701 | Richmond Hill, Ontario, Canada | L4B 3P6 | TEL: 905-508-3000 | FAX: 905-508-4221

CONTACTEZ-NOUS | Protection des renseignements personnels