Les Dinos de Calgary prêts à oublier le passé

Les Dinos de Calgary prêts à oublier le passé

par Casey Duslson, correspondant U Sports

Samedi, les Dinos de l’Université de Calgary affronteront un adversaire qu’ils connaissent bien, le Rouge et Or de Laval, lors de la 52e Coupe Vanier, au terrain Tim Hortons à Hamilton. Les deux universités se sont affrontées à deux reprises déjà au championnat national de football, les deux matchs ayant été remportés par Laval. En 2010, le Rouge et Or l’a remporté 29-2 sur les Dinos, à Québec, et répété l’exploit trois ans plus tard, dans une victoire de 25-14.   

Les Coupes Vanier de 2010 et 2013 avaient été disputées au Stade TELU-UL sur le campus de Laval. L’entraîneur-chef actuel des Dinos, Wayne Harris Jr., était entraîneur adjoint lors de la Coupe Vanier 2010 alors qu’en 2013, il assumait le rôle de coordonnateur de la défensive. L’affrontement de 2010 constituait la première fois que Calgary et Laval se disputaient le championnat national alors qu’en 2013, le combat avait été beaucoup plus serré, les Dinos ne tirant de l’arrière que par un point (15-14) après le troisième quart et finissant par accorder dix autres points au quatrième quart.

« Il est très intimidant de jouer là ; ils ont créé une atmosphère fantastique », de dire Harris Jr., au sujet de l’expérience de 2010. « Nous ne savions pas à quoi nous attendre et ce fut toute une découverte en matière d’intensité que d’affronter Laval chez eux. En 2013, nous étions un peu mieux préparés à leur faire face, mais nous avions aussi une très jeune équipe. Nous avons réussi à les garder sous contrôle pendant trois quarts, mais au quatrième, quelques revers et leur magnifique ligne offensive ont fini par avoir raison de notre jeune équipe. » 

Le quart-arrière actuel des Stampeders de Calgary et Athlète BLG masculin de l’année 2015 de U Sports, Andrew Buckley, était le pivot partant pour les Dinos en 2013. Buckley a connu beaucoup de succès avec les Dinos, remportant deux Hec Crightons consécutifs la saison dernière, aussi bien qu’en 2014. Il conserve d’excellents souvenirs du match de 2013.  

« Personnellement, ce fut l’expérience la plus « cool » que j’aie vécue... l’atmosphère à Laval est vraiment exceptionnelle », de dire Buckley. « (D’avoir) 25 000 personnes qui crient, te huent et manifestent contre toi, au point où tu ne peux plus t’entendre même penser dans le caucus… ça ajoute une tout autre dimension au sport de football ! »  

Les Dinos comptent toujours dans leur alignement un bon nombre de joueurs de la formation de 2013 qui vivront leur deuxième expérience de Coupe Vanier samedi et le match qui mettra fin à leur carrière universitaire. L’un d’eux est le quart-arrière de cinquième année, Jimmy Underdahl. 

Underdahl se souvient de sa première aventure de Coupe Vanier comme une expérience qui lui a beaucoup appris.

« Je crois que ça nous a ouvert les yeux que de jouer contre Laval dont l’historique du programme, le succès, est déjà légendaire », de dire Underdahl. « Plusieurs d’entre nous étaient déjà dans la frénésie de nous retrouver à la Coupe Vanier. Chaque fois que nous descendons à Laval, nous nous sentons comme David qui s’en va affronter Goliath… où il nous faudra vaincre LA grosse équipe. »   

Après trois saisons comme substitut de Buckley, Underdahl est devenu le partant cette année. Sa saison 2016 a toutefois été tumultueuse, le natif de Calgary ayant raté les deux derniers matchs de la saison régulière des Dinos, ainsi que la demi-finale de Canada-Ouest contre les Huskies de la Saskatchewan et le championnat de la Coupe Hardy contre les Thunderbirds de l’UCB à cause d’une blessure à un genou. 

La semaine dernière, lors de la Coupe Mitchell contre les X-Men de StFX, Underdahl a fait un retour au jeu dans la deuxième mi-temps, contribuant 11 passes réussies sur 16 pour 217 verges en plus de ses deux touchés et d’une interception.   

 « La blessure était assez sérieuse et, celle-ci étant ma cinquième année, j’étais pas mal certain qu’une telle chose ne m’arriverait jamais », d’avouer Underdahl. « Lorsque c’est arrivé, mon état d’esprit était “Bon, j’aurai besoin d’une attelle, mais quand pourrai-je reprendre l’entraînement et, ultimement, quand pourrai-je jouer à nouveau ?”

La Coupe Vanier de samedi représentera la quatrième présence des Dinos dans les sept dernières années, leur victoire la plus récente datant de 1995 alors qu’ils avaient défait les Mustangs de Western. Après leur défaite aux mains du Rouge et Or, il y a trois ans, Underdahl espère bien obtenir sa revanche.  

“Pour mon dernier match, il est certain que je ne pourrais pas demander mieux qu’un championnat national” de dire Underdahl. “Il me semble que j’ai travaillé vers ce but toute ma carrière et je sais que samedi sera une journée extraordinaire. Le moment de sauter sur le terrain avec tous mes coéquipiers ne viendra jamais assez vite à mon goût !”