Shephard d’UCB vole la vedette chez les M19

(Photo crédit: FIBA)
(Photo crédit: FIBA)

Evan Daum, Communications, Canada-Ouest

 

EDMONTON – Alors que l’une des plus grosses victoires au basketball canadien est toujours toute fraîche, Grant Shephard est de retour en Colombie Britannique baignant dans la gloire du titre mondial chez les M19.

L’ailier de 6’10’’ de Kelowna, qui s’est engagé auprès de l’UCB plus tôt cette année et qui amorcera sa première année cet automne a contribué à la victoire de 79-60 sur l’Italie en finale, offrant au Canada son tout premier championnat FIBA à vie.    

Mais alors que les Canucks l’emportaient sur les Italiens pour le podium dimanche, c’est la victoire de 99-87 contre les puissants américains, la veille lors des demi-finales, qui leur a ouvert le chemin vers l’or. 

« Je n’arrivais pas à le croire. Après toutes ces années, nous avons finalement réussi à vaincre les États-Unis. Je pense que nous ne l’avons pas volée, cette victoire », d’opiner Shephard qui a contribué 12 points et cinq rebonds lors du match de quart de finale contre la France, aussi bien que lors de la demi-finale contre les É.U. 

« Nous étions plusieurs à croire qu’ils allaient pourtant rebondir et se sauver avec la victoire parce que c’est ce que font habituellement les équipes américaines, mais nous sommes demeurés solides, nous n’avons jamais lâché. »  

Et quelle a été la réaction générale à ce triomphe sur les favoris du tournoi ?  

« Mon téléphone a explosé toute la nuit », de raconter Shephard au sujet de la réponse du public après cette victoire contre les Américains. « Nous avions un match le lendemain alors tout le monde a dû fermer les téléphones, les ranger et se reposer. »   

L’emporter sur les É.U. dans les demi-finales, combiné à l’aptitude du Canada à éviter la déception dans la finale contre l’Italie constituent la plus récente preuve que le basketball canadien est sur une montée — un signe qui n’échappe pas à Shephard ni à ses coéquipiers.

« Cela envoie, sans aucun doute, le message que le basketball est à la hausse au Canada. Nous nous affirmons et prenons notre basketball de plus en plus au sérieux, nous améliorant d’année en année », d’expliquer Shephard.  

Cette victoire historique du Canada n’est pas passée inaperçue de la part des partisans au pays qui ont accueilli la nouvelle comme un jalon important pour un sport qui a fait des pas de géant à travers le pays.

« D’être ainsi accueillis à notre arrivée fut incroyable. Ça démontrait bien à quel point c’était considérable pour tout le monde que nous revenions avec l’or. Ce n’était qu’une énorme fête. », de dire Shephard de l’accueil qui attendait l’équipe à l’Aéroport Pearson de Toronto, lundi. « Les familles de tout le monde y étaient. Les médias y étaient aussi et tout le monde était démonstratif et joyeux. »    

Riche d’un titre de M19, Shephard se concentrera maintenant sur transférer le momentum d’un été inoubliable vers sa première année universitaire où il devra jongler avec le basketball et ses études en sciences.  

Les espoirs sont grands pour Shephard alors qu’il se prépare à entreprendre une première saison à l’UCB après avoir opté pour évoluer au nord de la frontière, déclinant plusieurs offres d’universités américaines pour revenir au bercail après une année d’école préparatoire à Montverde Academy en Floride.

Mais, quel que soit le plancher sur lequel il évoluera, l’objectif demeure le même.

« Je pense que la meilleure façon de rester les deux pieds sur terre est de demeurer concentré. Mon objectif est toujours le même : me rendre au championnat. Qu’il s’agisse d’un championnat mondial ou d’un championnat national, c’est du pareil au même — il te faut demeurer concentré et humble. »

 

Avec la documentation de Wilson Wong - UCB.

 

45 Vogell Road Suite 701 | Richmond Hill, Ontario, Canada | L4B 3P6 | TEL: 905-508-3000 | FAX: 905-508-4221

CONTACTEZ-NOUS | Protection des renseignements personnels